Category: Festivals, Sziget Festival

Cette année, l’un des plus grands festivals d’Europe souffle sa 25ème bougie. C’est l’occasion de revenir sur ce monument de la culture hongroise qui a vu son affluence multipliée par 125 entre 1993 et 2016.

Depuis sa création, le Sziget n’a cessé de grandir pour devenir aujourd’hui non seulement le porte voix de l’identité culturelle hongroise mais aussi un étendard de la musique internationale, tous genres confondus. La France, la Belgique et la Suisse figurent parmi les nationalités les mieux représentées, tant au niveau artistique que dans le public. En cumulé sur la semaine, se sont près de 70 000 festivaliers francophones qui foulent le sol de l’Ile de la Liberté. Les artistes issus de ces pays sont de plus en plus mis à l’honneur, que ce soit au travers des bulldozers du paysage musical (Stromae, M, Woodkid, Manu Chao, M83, Jain, Selah Sue ou IAM) ou des dernières découvertes (We are Match, Las Aves ou Photøgraph) pour ne citer qu’eux.

Le Sziget, lieu de vie et de culture

Non content de proposer une programmation dantesque (plus de 500 concerts), le Sziget regorge d’activités diverses, allant du théâtre au cirque en passant par la danse, le village sportif ou encore des

espaces artistiques tels que la ‘Art Zone’ en partenariat avec des designers, des écoles d’art ou des galeries et le ‘Big Wall Project’, espace d’art collaboratif. Les fes5valiers peuvent se ‘dire oui’ dans la tente de mariage, se relaxer sur la Sziget Beach ou encore partir à la découverte des tradi5ons hongroises dans le Hungarikum Village.

Pour les francophones, l’espace Apéro Camping permet de retrouver toutes les informations du

festival en français et crée une véritabl communauté : il a été sold out pour la 3ème année consécutive en 2016. Et parce qu’il serait dommage d’être en Hongrie et de ne pas profiter de la richesse culturelle de Budapest, les organisateurs ont crée le Sziget Citypass qui permet de découvrir la ville , ses musées, son zoo, son parc d’attration etc…

La diversité, mot d’ordre du Sziget

En 2016, ce sont 102 nationalités qui se sont retrouvées sur l’Ile de la Liberté, un record. Au delà des origines, le Sziget met à l’honneur toutes les communautés avec notamment le Magic Mirror, temple investi par la LGBT, ‘L’ONG Island’ où plus de 100 ONG viennent à la rencontre du public pour le sensibiliser à différentes théma5ques ou encore le ‘Ability Park’ qui vise à mettre en exergue l’intégration des personnes handicapées.

Au programme cette année

Bad Religion, Dimitri Vegas & Like Mike, Dj Shadow, GTA, GusGus, Kensington, Mac DeMarco, Major Lazer, Oh Wonder, Oliver Heldens, Tom Odell, Two Door Cinema Club, Vince Staples, W&W, Billy Talent, Cashmere Cat, Charli XCX, Clean Bandit, Crystal Fighters, Danny Brown, Flume, Fritz Kalkbrenner, Interpol, Jagwar Ma, Jamie Cullum, Kasabian, Leningrad, Maurice West, Metronomy, Sunnery James & Ryan Marciano, The Kills, The Pretty Reckless

 

Toutes les infos sur www.szigetfestival.fr