Ne retenez plus votre souffle et plongez à la découverte des premiers noms des Vieilles Charrues 2020 : entre têtes d’affiche et découvertes, pop, rock, électro, hip hop… ne résistez pas au chant des sirènes !
Mise en vente de la billetterie mercredi 18 décembre à 19h sur www.vieillescharrues.asso.fr uniquement

Le jeudi 16 juillet, on saute directement dans le grand bain : les pionniers du trip-hop Morcheeba (« Otherwise », « The Sea », ou encore « Rome Wasn’t Built In A Day ») et l’acidulée et bouleversante Pomme accompagneront la flamboyante Céline Dion dans cette première journée qui s’annonce inoubliable.
 
Vendredi 17 juillet, les festivaliers se laisseront porter par un courant électro avec le set survitaminé de DJ Snake, le dubstep de Dirtyphonics Liive et les sons organiques de ThylacineCatherine Ringer reprendra les plus grands titres du duo emblématique du rock français : les Rita Mitsouko. Telle l’Atlantide, ils visiteront l’humble et majestueuse Citadelle d’Izïa et se laisseront bousculer par les courants contraires de Tessa B., avant de suivre le flot mélodieux et sensuel du r’n’b unique de Lolo Zouaï. Attention aussi à l’impertinence de Niska et aux punchlines saillantes de RK aussi fascinante que le chant des sirènes.
La scène Gwernig proposera un voyage en eaux troubles avec Taxi Kebab et le folk breton de Brieg Guerveno.
 
On garde le rythme samedi 18 juillet en nageant parmi les puissantes mélodies rock de Lenny Kravitz et les titres inédits du premier album des briochins de Dewaere. Puis il sera temps de caracoler au son de la pop vitaminée de Mika et du dub step novateur de Stand High Patrol. Le tsunami Ninho emportera tout sur son passage, les flux louvoyants du rap décomplexé d’Aloïse Sauvage mèneront à l’archipel du hip hop poétique de Gaël Faye et aux ressacs percutants de Nemir.
Le prodige Madeon offrira au public une escale electro Polo & Pan l’emmènera dans la Canopée pendant que Vladimir Cauchemar lui proposera une traversée au son de la flûte.
Côté Gwernig, Barba Loutig et Hiks envoûteront le public avec leurs sonorités du monde.
 


Dimanche 19 juillet, derniers jours de cette épopée 20 000 lieux sous les mers, on piquera une tête dans la pop acidulée de la pétillante Angèle, mais aussi de Therapie Taxi, insolente et sans complexes. On se laissera également porter par la voix en or massif d’Yseult.
The Avener déroulera son électro tentaculaire, l’hybride Bon Entendeur mélangera funk, disco, électro ou hip-hop et culture française et Last Train invitera à un retour aux sources du rock.
Le public pourra se réchauffer aux courants chauds des titres de Rilès, bouger au son du fluide hip-hop de Hamza et le la voix grave de SCH.
Finalement, le chapiteau Gwernig voguera aux vents multiculturels de la musique de Bèrtran Ôbrée et Marina Satti & Fonés.

Categories: Autres