Category: Belgique, Comptes rendus, Dour, Festivals

Cette année grâce à un line-up éclectique, Dour à pu acceuillir près de 300 artistes répartis sur neuf scènes pendant cinq jours.

Ce festival ayant déjà 27 bougies soufflées a enflammé le cœur des festivaliers sur 9 scènes différentes. Voyons ensemble ce que l’on peut retenir de cette chaude fin de semaine :

On dit merci à mercredi car grâce à lui, vous avez pu voir Netsky en live, mais aussi The Vaccines. Clairement, c’était de quoi nous donner un aperçu du bonheur musical qui attend les festivaliers pour cette édition.

Jeudi a offert la possibilité de voir des artistes tels qu’Ulysse dès 14h, mais également Black Heart Rebellion nos compatriotes belges. On a pu découvrir et bien apprécier DC Salas mais également Rhye, Brant Bjork, Dave, Clarke, Wiz Khalifa, Rudimental mais surtout The Prodigy.

Vendredi quant à elle nous offre le magnifique duo survolté bruxellois Victoria+Jean, La Jungle, Modd Deep, Peaches,  Birdy Nam Nam, ou encore un Boris Brejcha à découvrir de toute urgence si vous ne le connaissiez pas encore.  Pendant toute la soirée, les choix restaient dur à faire, comme toujours à Dour !

Samedi, la chaleur a laissé un peu de répis en début d’après-midi, assez pour laisser les festivaliers aller faire des allers-retours entre les petites scènes  pour voir des artistes tels que Les R’tardataires, King Khan & The Schrines, Woodie Smalls, pour finir en soirée avec les anglais Django Django.

Les islandais Sigur Rós nous ont montré ce qu’était le talent pur, tandis que Stéréoclip vendait de la musique belge au Jupiler Dance Hall. Mais la palme du belge le plus applaudi de ce samedi revient à Henri PFR.

Dimanche, dernier jour, dès 14h la chaleur est au rendez-vous. Mais également de nouveaux artistes à découvrir dans la Cubanisto ou la Maison dans la Prairie. On ne peut s’empêcher de souligner une superbe line-up en cette fin de festival avec les Pixies, The Subways, Konono N°1, Boyz Noise ou encore Mr Oizo.

Les + de cette édition :

  • La météo super au top pendant pratiquement tout le festival.
  • L’ambiance comme toujours, malgré une ombre au tableau
  • Le nombre de scènes qui déchire le cœur du festival mais en positif.
  • La line-up qui a pu rassasier chaque féru de musique !

Les – de cette édition :

  • La nourriture, comme d’habitude, beaucoup trop grasse.
  • C’était chouette d’avoir beaucoup d’artistes mais de trop bons les uns en même temps que les autres, et trop tôt. C’est dur pour les mirettes !

Une chose est sûre, le festival préféré en Wallonie n’a pas fini de nous faire plaisir !