Category: Evénements, France

Pour cette troisième édition du Festival Dream Nation, les 23, 24 et 25 septembre 2016, toutes les forces ont été réunies pour faire de cet évènement une véritable réussite. 3 jours de fête, plus de 50 artistes nationaux et internationaux accueillis dans 3 lieux atypiques, une météo rayonnante, plus de 14.000 participants et autant de visages heureux. Là est le sens de l’engagement porté par Dream Nation

Before Dream Nation – Petit Bain
Le vendredi 23 septembre, une Before-party au Petit-Bain inaugurait le festival avec plus de 400 personnes, éclairées par les premiers rayons lunaires. La crème des producteurs Techno de l’hexagone, Maxime Dangles, Citizen Kain ou encore Lowkey & Kardinal s’était donné rendez-vous afin de faire bouger les têtes et sautiller les corps. Un défi relever haut la main qui présageait du meilleur pour la suite du festival.

Dream Nation – Docks de Paris
Le samedi 24 septembre, la fête se poursuivait aux Docks de Paris avec une soirée dantesque ! De 20h00 à 06h00, dans une ambiance surchauffée, près de 13.000 sourires éclairés et cœur battants sont venus se déhancher et communier leur amour des musiques électroniques de la Techno au Hardcore, en passant par le Dubstep, la Drum& Bass et la Trance Sur les quatre scènes, plus d’une trentaine d’artistes ont fait vibrer les boomers et soulever les dancefloors. Pendulum, Skism et Downlink ont saturé l’air d’infrabasses ne laissant que peu de répit au public monté sur ressorts. De leur côté, Angerfist et Noize Suppressor, comme posés sur un nuage stratosphérique, faisaient tanguer la foule déchainée. Neelix, Vini Vici et Ajja, les apôtres de la Trance ont distillé leurs Bpms dans une communion des esprits, tandis que le duo Surgeon & Lady Starlight et Gary Beck ont entrainé avec eux les dreamers dans leurs folles pérégrinations électroniques.

Mais bien au-delà des beats qui déferlèrent en cascade, c’est une véritable spirale sensorielle dans laquelle les spectateurs se sont plongés. Les dreamers, faisant revivre l’esprit originel de la Rave, ont virevolté, tournoyé, dansé, pour finalement se retrouver en immersion complète dans un univers unique et décalé. Entre les robots géants qui déambulaient parmi une fouille émerveillée, une porte des étoiles plus vraie que nature sur la scène Bass Music, un robot monumental surplombant la scène Hardcore, des écran led modulaire pour la salle Techno et une immense tête de déesse qui guidait les ravers toute la nuit dans la salle Trance, la déconnexion avec le réel fût totale. Le tout orchestré par des shows lasers époustouflants, et un sound-système réglé au millimètre apprécié par les tympans des fins connaisseurs. Mais Dream Nation ne s’arrête pas là. Un manège à sensations fortes a propulsé les plus téméraires, la tête dans les étoiles ! Pas de doute, cette soirée aux Docks de Paris restera gravée dans les mémoires !

After Dream Nation – Plage de Glazart
Le dimanche 25 septembre, l’After-party sur la plage du Glazart, au soleil levant, a fait durer le plaisir les pieds dans le sable et la tête dans les nuages. The Driver aka Manu le Malin, pilier intemporel de la scène Techno, et Madben ont clôturé avec des sets dévastateurs cette troisième édition de Dream Nation devant plus de 800 personnes.

Retrouvez toutes les photos sur la page facebook de Dream Nation