120 BPM ou une musique de survie

Finir la saison des festivals en beauté au Voodoo Village
25 août 2017
Les Solidarités en quelques chiffres !
25 août 2017

120 BPM ou une musique de survie

 » (…) De 1992 à 1995, la période que traite « 120 BPM », la house est arrivée à son plus beau plateau. (…) Cette BO est ce qui équilibre ce film, qui justifie ce titre si conceptuel : « 120 BPM », le rythme naturel de la house et du coeur, la musique qui nous a fait tenir quand on n’y croyait plus, le mouvement musical le plus important de ces trente dernières années avec le Hip Hop. (…)
Arnaud Rebotini, après avoir composé la BO du film précédent de Robin Campillo, « Eastern Boys », est un compositeur et DJ reconnu. »

– Didier Lestrade –

X