Folie furieuse, perfection punk : Bad Breeding nouvel album !

Le phénomène YouTube Markiplier sera le 15 février au Stadsschouwburg d’Anvers !
7 septembre 2017
Le concert de K’s Choice à l’Ancienne Belgique en décembre déjà complet !
12 septembre 2017

Folie furieuse, perfection punk : Bad Breeding nouvel album !

Dans les mois qui ont suivi leurs débuts, le monde est devenu un foyer de haine, d’absurdité et au bord de la destruction, et Bad Breeding a fait un album qui résume ces temps sombres, denses et claustrophobes.

Aujourd’hui ils partagent un nouveau clip poignant sur Sound Of Brit ,

« Endless Impossibility » à regarder ICI !

Le créateur Indexthumb parle sur les visuels « Pour moi, la vidéo parle de notre relation paradoxale avec la technologie, de notre dépendance à l’abus mais en simultanée avec la recherche du salut » 

 Bad Breeding rajoute :

« Lorsque l’on parle avec Will de l’idée se cachant derrière Endless Impossibility, nous sommes revenu sur ce thème surlignant la contorsion des faits et tirant les choses hors contexte. Nous vivons dans une période où ces éléments sont devenus s’enracinés dans la façon dont beaucoup d’informations nous sont actuellement présentées. Cette vidéo est devenue une extension de cela : quelque chose qui a cherché à refléter la confusion et la déformation qui nuisent à tant d’histoires qui nous sont racontées. »

—-

Un opus largement marqué par les maux de notre époque, évoquant un monde divisé, entre amour et haine, fascination et répulsion, progrès et retour en arrière. En 10 pistes, Endless Impossibility refermait avec violence ce deuxième effort. Cinq mois après la sortie de cet album, ce morceau est le dernier single de Bad Breeding. Depuis, le monde a continué d’évoluer, Trump a pris le pouvoir aux Etats-Unis et dans le monde, la guerre continue de faire rage, la pauvreté de grandir pendant que les écarts de richesse se creusent.

Dans un clip au montage nerveux, parfois loufoque et volontairement trash, Bad Breeding dépeint ce monde, entre sarcasme et tristesse. Celle de voir l’ère des Instagrammeurs beaux et riches se confronter à la réalité des migrants et des victimes de la haine. Il est également question d’écologie, d’évolution technologique, comment les habitants de cette planète gaspillent (le 2 août dernier, on vit à crédit puisque l’on a épuisé toutes les ressources naturelles). (Source : Sound Of Brit)

X