Record pour le Cabaret Vert : 98.000 festivaliers !

Bilan et perspectives d’avenir pour les Solidarités
29 août 2017
Tomorrowland, leadership sur les réseaux sociaux
4 septembre 2017

Record pour le Cabaret Vert : 98.000 festivaliers !

Ça y est, on y est. Le record est tombé. 3 jours complets. 98.000 festivaliers ont illuminé cette édition 2017 du Cabaret Vert qui s’est clôturée sous un beau soleil ardennais ce dimanche 27 août.

L’un des derniers indépendants.

Un festival associatif qui redessine la carte des grands évènements européens. Une alternative populaire et une aventure humaine singulière qui dépasse largement les frontières ardennaises.

Un évènement à l’ancrage territorial hors du commun et dont le public est pourtant composé de 60% de non-ardennais. Car ils venaient de toute la France cette année. Mais aussi de Belgique, d’Allemagne ou d’Angeterre. Voire de Los Angeles pour deux d’entres eux, ça compte. Un Cabaret Vert intergalactique.

Ces 98.000 festivaliers ont été choyés dans un espace réinventé et toujours aussi accueillant. Une progression constante qui respecte l’esprit qui anime les organisateurs ainsi que les 2000 bénévoles du festival, depuis 13 ans maintenant.

L’âme du Cabaret Vert ?

Une recette inimitable. Sur scène, avec une programmation artistique exigeante et variée dans un contexte pourtant très concurrentiel. Dans la bouche, en impliquant les restaurateurs, les brasseurs et les producteurs locaux car l’une des missions de l’association FLaP, qui pilote le festival, reste de mettre en valeur ce territoire des Ardennes.

Pourquoi choisir ?

Au Cabaret Vert, on peut opter pour une immersion dans la foule et vivre des shows musicaux hallucinants sur l’une des deux grandes scènes ou décider de flâner ici et là dans les différents coins et recoins aux identités et personnalités très marquées.

Au calme sous les arbres, à l’IDéal Cinéma, le nouvel espace dédié au cinéma, devant un spectacle de rue au Temps des Freaks, dans cet espace BD devenu un véritable festival dans le festival. Au coeur de l’IDéal, nouveau village associatif, espace actif de discussion et d’incubation où s’est notamment déroulé le premier Hackathon en festival. En faisant ses achats au marché des producteurs locaux, dans l’un des deux campings ou carrément en club, à la berlinoise, au Temps des Cerises. Un moment hors du temps, dans un contexte sécuritaire particulier que l’équipe du festival maitrise grâce au travail mené en bonne intelligence avec les services de l’État, de la Ville et des collectivités locales.

Une subtile alchimie !

Plusieurs concerts auront marqué ce Cabaret Vert 2017 connecté avec toutes les sonorités et l’énergie scénique des musiques universelles d’un temps présent. Nous retiendrons le showatomique et supersonique de Justice ou les déflagrations urbaines des darons du métal skate et du rap latino que sont Korn et Cypress Hill. Magnétique, Jain a décomposé les codes de la pop urbaine devant 25 000 personnes.

Car le Cabaret Vert est un rendez-vous populaire. Mais ici, la popularité se risque à des découvertes sans vergogne. Elle invite, fidélise et accompagne : Fishbach et Alb à la maison,Denzel CurryThe BlazePetit Biscuit ou Kate Tempest. Tous ont cette folie de la scène et du live.

Energie confirmée par une Catherine Ringer des grands soirs pour conclure le week-end… Mieux qu’une éclipse totale.

De quelle couleur est le Cabaret Vert déjà ?

C’est qu’on en oublierait presque de parler du « développement durable » tant il transpire dans chacune des actions du festival. La restauration, le tri, les transports, l’énergie, l’humain… Ici, on ne se contente pas de recycler des goblets. On y va à fond. On fait. Et on innove pour de vrai. Les actions sont transversales, transfrontalières (avec le Projet DEMO *), ambitieuses et bienveillantes. L’ADN du festival ? C’est aussi être « vert » pour de vrai.

Une édition sidérante

Le Cabaret Vert est ce petit miracle de fin d’été qui existe aujourd’hui grâce à 98.000 spectateurs fidèles et 2000 bénévoles enragés et dévoués… Une bienveillance simple et volontaire, à la fois altruiste et heureuse. On redescend sur terre jusqu’au 23 août prochain, le temps de penser aux nouveaux projets à mettre sur orbite.
Le Cabaret Vert c’est 4 jours les pieds dans les Ardennes et la tête dans les étoiles. Avec 98 000 copains. Bon retour sur terre.

Rendez-vous est pris du 23 au 26 août 2018

X